Georges Marchais : un précurseur dans son genre

Publié le par djose4

Hier soir (Lundi 8 Juin 2009), une émission de la TNT retraçait la carrière politique et médiatique de Georges Marchais qui fut le secrétaire général charismatique du Partie Communiste de 1972 à 1994.

Cela m'a rappelé que pendant les 22 premières années de ma vie je n'ai connu médiatiquement que ce chef de partie. Les images vues m'ont rappelé combien ce personnage fur fascinant de par sa présence. Il est vrai qu'il donnait l'impression de sortir des clous par rapport aux autres politiciens de l'époque. Je me suis souvenu comment il semblait incontrôlable sur les plateaux de télévision et ne donnait pas une image d'une personne se prenant au sérieux.
En regardant ce documentaire je me suis aperçu de toute l'humanité de ce personnage avec sa face claire et sa face sombre mais toujours avec la volonté d'être compris et approuvé par les "petits gens". Il préparait ses textes  sur des fiches qu'il surlignait. Il aimait à rappeler d'où il venait devant des interlocuteurs plus ou moins méprisants. Dans une France plutôt ouvrière il incarnait une véritable force de par sa personnalité simple.
Il avait le sens de l'autodérision. En ce sens il était déjà en avance sur son temps car tous les politiciens fot de la communication et de l'autodérision afin d'avoir un capital sympathie important auprès des électeurs.
Je me souviens qu'il était beaucoup immité (nottament par Pierre DOUGLAS et Thierry LE LURON) et avait une des marionettes du "bébête show" (précurseur des Guignols de l'information) les plus importantes après celle de François Mitterand ("Kermittérand").

Il est vrai que sa durée à la tête du Partie Communiste a fini par lasser les gens et ce fût d'autant plus flagrant lors de la chute du Communisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article