Michaël JACKSON : fin d'un "David" devenu Roi

Publié le par djose4

Aujourd'hui (26/06/2009), le monde apprend le décès de celui qu'on appellait dernièrement "the king of pop" (le roi de la pop) : il s'agit de Michaël Jackson. 
 
Cette personne restera un exemple marquant dans l'histoire mondiale notamment pour les trentenaires comme moi.
En effet, le début de ma vie s'est fait en compagnie de Michaël Jackson.
Lors du passage du disque vinyle au disque CD, ce sont les CDs de Michaël Jackson qui en jetaient le plus.
Les clips vidéo que l'on avait envie d'avoir étaient ceux de Michaël Jackson.

Revenons sur la carrière de ce personnage atypique et unique qu'est Michaël JACKSON.
 
ll est dans la continuité de ce qu'on appelle "le rêve américain" : parti de rien, il réussit grâce à l'assiduité de son travail.
Venant d'un millieu noir défavorisé, tout le prédestinait à ne jamais être connu et à vivre dans la pauvreté.
Un des seuls moyens pour une personne venant d'un milieu pauvre pour percer socialement est d'utiliser ses talents artistiques. La musique dite "black" américaine en est le parfait exemple : Ray Charles, Louis Armstrong et bien d'autres.
 
Les "Jacksons Five" ont été un fer de lance pour ces nouveaux labels "black" tels que la Motown qui ont été la source d'inspiration de nombreux chanteurs célèbres en France dans les années 60 et 70 tels que Johnny Halliday et Claude François pour ne citer que les plus célèbres d'entre eux.
Quelques documentaires ou téléfilms sur Michaël JACKSON ont montré le sacrifice que cela a représenté pour accéder dans les années 60, 70 et 80 à la notoriété qu'est devenu la sienne. 
 
Le plus gros de ces sacrifices et non le moindre est sa jeunesse. Durant toutes ces années d'ascenssion, il était sévèrement interdit à Michaël JACKSON, notamment par son père, d'aller jouer auprès d'autres amis de son âge. Sa principale occupation de la journée devait être un travail acharné afin d'être le meilleur meilleur et ainsi de contribuer à faire la notoriété et la fortune de sa famille. En effet, même de nos jours, l'image d'un enfant en train de chanter lors d'un spectacle ou à la télé fait notre émerveillement; l'enfant qui est et demeure en nous s'identifie à cette image d'espérance et de doux bonheur qui s'exprime par le chant. Chacun dentre nous est un "chanteur de salle de bain" ou aime faire des Karaoké (particulièrement pour chanter du Michael Jackson).
Donc, depuis l'âge de 11 ans, Michaël JACKSON est rentré dans le monde du "ShowBusiness" un peu comme on rentre dans les Ordres.
Sa notoriété grandissante n'est pas uniquement le fruit d'une qualité vocale exceptionnelle. Elle lui vient aussi de sa capacité à assurer le show et du charisme qu'il a auprès des publics devant lesquels il se produit.
Ayant conscience de son potentiel artistique grâce à son perfectionisme et de sa vocation universelle qui se dessine au fil des années, Michaël Jackson est devenu de plus en plus autonome vis-à-vis de sa famille, de son milieu d'origine et, progressivement, de son rôle de porte drapeau d'un label "black américain" . D'ailleurs, il ressent de plus en plus cette étiquette "black" comme un boulet vu les nombreux préjugés qui existent encore dans cette américaine dont la mentalité est à coloration "white".

Michaël Jackson se veut un personnage à la mode et porte drapeau de toutes les grandes valeurs américaines (styles musicaux, danse, cinéma, costumes, boissons gazeuses, grandes causes humanitaires).

Il a fait (et fera encore) les beaux jours de l'industrie du disque et du multimédia. Ces chansons sont des tubes à la tête des charts. Ces concerts affichent "complet" dans le monde entier. Le "livre des records" l'affiche souvent en couverture.  
Tous les produits dérivés le concernant rencontrent un franc succès au niveau mondial.
La notoriété des vidéos avec effets spéciaux lui doivent beaucoup également.

Dans sa musique, il a su intégrer les cultures du monde entier pour nous les faire connaître. La conscience de vivre dans un même monde et une même humanité : c'est un peu grâce à lui qu'on la doit.

Michaël Jackson a toujours mis en avant ses sources d'inspiration et ses maîtres tout en apportant quelque chose de nouveau et dans la continuité.

Cependant, il faut reconnaître que Michaël Jackson a toujours été un "Peter Pan" dans l'âme. Seul son corps d'homme a été un frein frustrant pour lui dans sa vie. Ses nombreuses chirurgies esthétiques ont montré que tout homme n'était pas (du moins en théorie) prisonnier de l'apparence de son corps tant par ses formes que par sa couleur. Ce ne sont pas les frères Bogdanoff chez nous qui nous diront le contraire.
Il a été un "Peter Pan" également car il a toujours souhaité le meilleur des rêves pour les enfants du monde entier. Son ancien ranch aménagé en parc d'attraction "Neverland" en témoigne. C'est aussi ce trait de personnalité qui a été son point de chute suite à une accusation de pédophilie (que la justice a trouvé infondé).

En définitive, le premier véritable exemple du "Yes we can" de Barack OBAMA restera Michaël JACKSON. 

Il nous laissera entre autres choses la danse qui lui est spécifique : le "Moonwalk" . Inspirée par notre très célèbre mime Marceau. 

Finallement, notre "roi de la pop" autoproclamé n'était ni plus ni moins qu'un "Petit Prince" qui est parti rejoindre sa planète loin des frustrations répétées de ce monde qui aurait pu être un paradis pour tous.
 
Je vous conseille de lire également l'article de Michaël Jackson sur Wikipedia.  

Publié dans Showbusiness

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article